saint nicolas en lorraine sa basilique

LES  CLOCHES

Histoire de cloches

La cloche est l'un des plus vieux instruments sonores que nous connaissions : elle est née probablement, quant à son principe, à l'époque où l'homme sut, par le feu, durcir l'argile et constituer ainsi un vase qui se révélera " sonore " en le percutant. Les premières cloches métalliques remontent à l'âge du bronze. On trouve des traces d'utilisation des cloches en Asie, il y a 4 000 ans. Les Annales de la Chine rapportent que l'Empereur Jaune Huángdì fit fondre, vers l'an 2260 av. J.-C., douze cloches.
On en trouve dans toutes les civilisations et toutes les religions (sauf en Islam). C'est un instrument universel dont la longue portée acoustique est utilisée pour communiquer au loin, soit vis-à-vis des hommes, soit vis-à-vis des dieux.
Les cloches ont été utilisées dans les églises chrétiennes depuis le VIIe siècle. Mais ce ne fut qu'à partir du XIIIe siècle que les progrès en matière de conception et de technologie de la fonderie permirent la création de spécimens de grande taille, associés généralement aux cathédrales. Ces cloches furent créées en faisant couler du bronze, le seul alliage produisant des couleurs harmonieuses, dans un moule en briques couvert de cire. (Wikipédia)

Un signal collectif

barbe

Les cloches des églises ont été utilisées, autrefois, comme système d'alerte d'un danger : le tocsin ou d'une mort : le glas.
Les cloches rythment la vie quotidienne tant profane ( heures et moments de l'emploi du temps) que sacrée : angélus, messe, vêpres, mariage, enterrement, glas...
Lors de l'inauguration d'une cloche d'église, l'usage veut qu'une cérémonie religieuse lui soit consacrée, appelée " baptême ", " bénédiction " ou " consécration ", durant laquelle un nom est attribué à la cloche. La tradition considère la cloche comme une personne et lui affecte un parrain et une marraine.



detail de fonderie
Détail de fonderie de "BARBE"

Dernière dotation, 2 juillet 2000

connaissance et renaissance

Année 2000 : le carillon de huit cloches a été complété par six nouvelles cloches et le clocheton central est passé de deux à quatre cloches. C'est donc un ensemble de dix huit cloches qui est installé dans nos clochers.
Les huit " petites nouvelles " ont été baptisées par le recteur Jean Louis Jacquot le 2 juillet 2000, elles ont été offertes par l'association Connaissance et Renaissance de la basilique.
Toutes fondues par la fonderie Paccard, lors de la coulée, le recteur Jean Louis Jacquot a prononcé la prière rituelle : " Seigneur, Dieu tout puissant, tu donnes aux créatures, même inanimées, l'honneur de servir à ta gloire. Nous T'en prions, répands ta bénédiction sur le métal qui coule maintenant du ruisseau de feu. Que ta main le dirige, que ta ferveur le protège. Qu'il soit parfaitement et exactement préparé à être la matière des cloches qui convoqueront les fidèles à l'église, pour la gloire et la louange de ton Nom. Par jésus le Christ, notre Seigneur. Amen. "

La fonderie

histoire de fonderie

La fonderie Paccard, a été créé en 1796 à Quintal (74), transférée en 1856 à Annecy-le-Vieux, puis plus récemment 1989 à Sévrier (74), est la plus importante fonderie française de cloches. Un musée campanaire a été créé en 1984. Auteur de records tel que " la Savoyarde " (18,835 kilos) installée au Sacré-Cœur de Montmartre en 1892 (site en lien sur image), et plus récemment de la "Cloche du Millénaire" Millenium Bell (33 tonnes) à destination des États-Unis en 1999 (lien direct : http://www.paccard.com/fonderie/fr/cloche_de_la_paix.php). C'est le spécialiste des carillons depuis 1937, Chambéry 30 tonnes 70 cloches et bien d'autres.       la plus grosse cloche de France

Les anciennes

edmond, bourdon

Quatre, installées en 1853, provenant de la fonderie vosgienne Perrin Martin à Robécourt et bénites par le vicaire général Mirguet assisté du curé M. de Girmont le 24 avril 1853 :

  • BARBE (1,24m) sonne en RE
  • GEORGETTE (1,04m) sonne en FA
  • CLEMENCE (1,11m) sonne en MI
  • JOSEPHINE (1,39m) sonne les heures en DO

Quatre, installées en 1896, provenant de la "Fonderie spéciale de cloches" Jules Robert à Nancy. Elles ont été bénites par le vicaire général Vilnot et le curé Carrier, doyen de St Nicolas de Port.

  • FRANCELINE (0,82m) sonne le 1er coup 1/4 d'heure en SI
  • NICOLE (0,919m) sonne le 2ème coup 1/4 d'heure en LA
  • MARIE (1,02m) sonne le 3ème coup 1/4 d'heure en SOL
  • AGATHE (0,76m) sonne en DO

Enfin, le bourdon EDMOND 2m de haut et 1,85 de diamètre, il sonne en SI, fondeur Ch. Martin de Nancy. Edmond a été baptisé le 19 avril 1897 par Mgr Turinaz, évêque de Nancy et de Toul assisté du curé Carrier.

Les nouvelles issues de la fonderie PACCARD

  • JEANNE (620kg) sonne en FA# - HUGUETTE (145kg) sonne en MI
  • MONIQUE (320kg) sonne en LA# - LOUISE (110kg) sonne en FA
  • CAMILLE (160kg) sonne en RE - JACQUELINE (85kg) sonne en SOL

Le clocheton central

Ses deux premières cloches datent de 1839 et 1856.

  • 1839 fondue par Thuielle, fêlée en juin 1940
  • 1896 fondue par Perrin Martin de (88) Robécourt sonne en DO (H 60cm, Diamètre 69cm)

Depuis 2000, sont venues s'ajouter :

  • CLAUDE (190kg) sonne en RE
  • MARIA-GIULIA (155kg) sonne en MI -symbole du jumelage avec San Salvo paroisse "Saint Nicolas évêque"
st nicolas
do
cloche
Copyright ((C)) 2007-2015. Tous droits réservés textes et images.  
Mise à jour hebdomadaire               Réalisation BeGe support "TOWeb", crédits photos BeGe, club photo "De l'oeil à l'image et indications particulières