saint nicolas en lorraine sa basilique

LA CHAPELLE DES FONTS

Cette chapelle est tout à fait indépendante de la basilique, l'escalier d'accès par l'intérieur de la Basilique n'a été réalisé qu'au XIX ème.
L'entrée normale est sur la rue des Fonts, à trois mètres en dessous du niveau de la basilique.

La Chapelle est toujours utilisée pour les Baptêmes

La paroisse des habitants de Saint-Nicolas-de-Port était, jusqu'au milieu du XIXe, Varangéville, la basilique appartenant à des Religieux, Bénédictins la plupart du temps, et servant essentiellement aux pèlerinages et à la vénération de saint Nicolas. Mais Varangéville est loin, surtout en hiver ou en période de crue. Il était nécessaire que la population de Saint-Nicolas ait à sa disposition une chapelle baptismale, puisqu'il fallait baptiser les enfants le plus tôt possible après la naissance. Une telle chapelle existait ici au temps de l'ancienne église, elle fut démolie par la construction de la basilique, et les paroissiens ont exigé qu'on la leur reconstruise, ce qui fut fait quelques années après la basilique, et dans le même style gothique flamboyant, avec une voûte un peu plus sophistiquée et un beau pendentif.
A remarquer essentiellement, la pierre baptismale et son décor flamboyant (les petites statues dans les niches sont XIXe), les clochetons, la balustrade, et surtout le retable qui représente le Christ et les douze Apôtres. Ces sculptures sont du premier quart du XVIe siècle, mais seuls 5 ou 6 apôtres sont d'origine.
On remarque sur les murs des marques de tâcherons, comme il en existe sur toute la moitié la plus ancienne de l'édifice, ce sont en quelque sorte les signatures des tailleurs de pierre, qui en permettaient la comptabilité. On a relevé dans la basilique une cinquantaine de marques différentes.
Le vitrail moderne (1982), de Gérard Thon, a été réalisé pour compléter cette fenêtre récemment dégagée par la destruction d'un immeuble vétuste qui l'obstruait. Vitrail semi figuratif puisqu'on y remarque au centre saint Nicolas avec sa crosse et deux (ou trois ?) enfants, deux femmes en prière, de chaque coté, mais surtout, le passage du bleu vers le rouge, des ténèbres vers la lumière, de la terre vers le ciel, qui est le symbolisme du baptême (comme l'octogone des cuves baptismales - et de nombreux clochers - intermédiaire entre le carré, la terre et le cercle, le ciel symbolisant la mission de l'homme).

chapelle des fonts
chapelle des fonts
chapelle des fonts
chapelle des fonts vitraux

La croisée d'ogives et sa "lanterne"

ogive

l'autel et la tour du reliquaire

autel

détail de l'autel

autel

Les fonts baptismaux

baptistere

Marque d'un tâcheron

marque de tacheron
Copyright ((C)) 2007-2015. Tous droits réservés textes et images.  
Mise à jour hebdomadaire               Réalisation BeGe support "TOWeb", crédits photos BeGe, club photo "De l'oeil à l'image et indications particulières